Les meilleurs chocolats de Paris : Un guide
Ganache, origine unique, haricot à barre, pralinés, orangettes, mendiants, palets d'or, noir ou lait : Le chocolat artisanal à Paris se décline en une panoplie de formes, de saveurs, d'origines et de styles. Derrière tout cela, il y a les artisans les plus vénérés du secteur, dont beaucoup ont présenté leurs dernières innovations au Salon […]

Ganache, origine unique, haricot à barre, pralinés, orangettes, mendiants, palets d'or, noir ou lait : Le chocolat artisanal à Paris se décline en une panoplie de formes, de saveurs, d'origines et de styles. Derrière tout cela, il y a les artisans les plus vénérés du secteur, dont beaucoup ont présenté leurs dernières innovations au Salon du Chocolat, le week-end dernier, le premier festival des amateurs de chocolat. Voici 10 des meilleurs.

Patrick Roger

Il serait réducteur d'appeler Patrick Roger, Meilleur Ouvrier de France, un simple chocolatier. Tant son travail de transformation du chocolat en sculptures réalistes et plus grandes que nature que son penchant pour l'expérimentation l'ont positionné comme l'artiste chocolatier par excellence. Les ingrédients de ses pralines, de son Amazone (une demi-sphère croquante enrobée de chocolat et fourrée de citron vert brésilien et de caramel) à ses Rochers Pralinés, sont rigoureusement sélectionnés - et souvent de chez lui. Roger récolte son propre miel et cultive quatre variétés d'amandes sur deux fermes de 43 hectares en France rurale, et soutient les agriculteurs locaux dans cette activité. Même la mère de Roger, Micheline, s'implique, en récoltant des prunes sauvages dans son jardin pour sa demi-sphère Cyclone. Un des meilleurs fabricants de chocolat Français !

Jean-Paul Hévin

Depuis le milieu des années 1980, Jean-Paul Hévin (Meilleur Ouvrier de France) est une référence dans le monde de la pâtisserie et du chocolat. Il a fait preuve de précision et d'exigence dans cinq boutiques parisiennes et au Japon, où il est considéré comme un expert. Au fil des ans, il a créé une robe en chocolat à porter pour le défilé ésotérique du Salon du Chocolat et a fait des interprétations chocolatées de talons aiguilles et de cigares. Il a même transformé sa dernière boutique de la rue de Bretagne en une tablette de chocolat grand cru. Les chocophiles plus aventureux devraient attirer leur attention sur sa collection de ganaches mélangées à des fromages comme le chèvre, le roquefort et le pont l'évêque.

Edwart

Ils peuvent vous demander d'où vous venez et quelles saveurs vous avez aimées en grandissant, mais le personnel d'Edwart n'essaie pas d'être envahissant - il veut adapter ses recommandations à vos goûts. La jeune entreprise de chocolat est dirigée par Edwin Yansané, 28 ans, un chocolatier curieux et qui a beaucoup voyagé. Il s'est efforcé de tirer parti du savoir-faire français en matière de fabrication de chocolat en y incorporant des épices, des herbes et divers ingrédients d'autres cultures, dont beaucoup font déjà partie du tissu urbain. Que ce soit dans sa praline au curry ou dans sa ganache yoichi (whisky japonais) ou double poivre (malgache et tasmanienne), c'est l'expérience qui compte pour Yansané. "Je veux que les gens fassent un voyage sensoriel bien au-delà de la France", dit-il. (Des ateliers sur le chocolat sont proposés au magasin).

Jacques Genin

Peu après avoir commencé à produire des chocolats et des caramels mous dans un laboratoire situé dans le 15e arrondissement, Jacques Genin a rapidement attiré l'attention de clients exigeants, dont la plupart étaient de grands chefs cuisiniers. Dans ses boutiques du Marais et de la rue du Bac, le pâtissier-chocolatier autodidacte met en avant ce qui lui a valu une réputation de premier ordre : une obsession religieuse pour les ingrédients haut de gamme, un équilibre parfait entre saveur et texture, et une présentation impeccable. Si le bavardage dépasse rarement un murmure étouffé dans l'une ou l'autre des boutiques, c'est parce que les clients savent que c'est un lieu de douce méditation.

Pierre Hermé

Entendre Pierre Hermé parler de son amour inconditionnel pour le chocolat, c'est comprendre le plaisir primordial qu'il procure, non seulement pour lui mais pour presque tous les palais. Bien qu'il soit surtout associé à ses innovations en pâtisserie, de sa collection de pâtisseries d'Ispahan à sa vaste gamme de macarons, c'est le chocolat qui a été le fil conducteur de son travail. Il incorpore le chocolat dans un grand nombre de ses préparations - gâteaux, glaces, bonbons et, bien sûr, chocolats traditionnels. Parmi ses dernières créations, on peut citer les bonbons rectangulaires avec un petit macaron en son centre, présentés ci-dessus. Deux oiseaux, une pierre.

Vous avez maintenant toutes les bonnes adresses pour profiter du chocolat français !